•  

    Mark Buscail , notre photographe

     

    "Nous laissons en place sur notre site les articles écrits du temps ou notre organisation oeuvrait dans le Caucase, en Géorgie, en témoignage d'un temps révolu mais qui fut riche en enseignements."

     

    Mark buskail

     

    Mark la photo ou le voyage ?

    La photo est un voyage ! La photo le miroir du voyage ! Qui en appelle d’autres ! L’important étant de passer de l’autre côté du miroir. Le voyage n’est qu’un déplacement corporel, et n’a d’intérêt que si l’on promène tous ses sens, comme un violoniste surfe sur son instrument! Sinon on ne fait que regarder et se déplacer d’un lieu a un autre, la distance ne crée pas le voyage. Les voyages résonnent sur l’individu qui veut bien réfléchir, et le confrontent à sa propre réalité! S’il accepte d’observer la différence qui le regarde. Le seul bagage d’un voyageur n’est que lui même. Le voyageur qui arrive chargé d’a prioris et de certitudes n’est qu’un passant égaré.

    Une belle image c’est quoi ?

    Si elle est faite pour être vue… ce sera celle qui touche celui qui la regarde! Une photo comme beaucoup d’autres choses n’a pas nécessairement besoin d’être intellectualisée, ni de beaucoup de commentaires, une légende devrait suffire, arrêtons de répondre à des critères de mode et de standards, respectons ceux qui les regardent, il n’y a aucune obligation à apprécier tout ce que l’on vous suggère ! Après, celles qui me plaisent répondent à ma sensibilité, à l’état d’esprit du moment, souvenirs, affectif, tout cela… comme chacun le sait, est appelé à se transformer, à évoluer.

    Ton plus beau shoot ?

    C’est le prochain, je ne vis pas sur des acquis, l’acquis sert au niveau des expériences futures, en photo c’est demain qui m’intéresse, car aujourd’hui c’est déjà hier. Celui que tu veux faire ? Celui qui me surprendra encore et encore, j’ai encore du monde et des situations à rencontrer et à vivre. (Je l’espère……)

    Mark Buscail


    votre commentaire
  •  

    Convoyage 2010 Caucase

     

     "Nous laissons en place sur notre site les articles écrits du temps ou notre organisation oeuvrait dans le Caucase, en Géorgie, en témoignage d'un temps révolu mais qui fut riche d'enseignement."

     

    heliski-caucase-hangar

    Le pari était d’importance ….Amener un hélicoptère depuis Courchevel, jusqu'en Géorgie.

    L’activité héliski évolue. Les hélicoptères légers, maniables, offrent plus de possibilités. Plus de flexibilités. Le Caucase est un massif extraordinaire .Il fallait y amener une machine capable d’en utiliser tout le potentiel.

    Le voyage à durer quatre jours .Traversé toutes l’Europe, la Turquie , avec une météo difficile. L’équipage, Claude et Thierry, accompagné de Mark Buscail, notre photographe , ont défriché une route qui va devenir habituelle.

    heliski-pilote

    L’héliski est une industrie, mais c’est avant tout une aventure. Une belle histoire humaine faite de voyages, de rencontres, et de passions.

    Nous mettons en ligne quelques photos faite lors du premier convoyage, par Mark . Nous esperons  qu’elles vous feront déjà voyager .Il faut raconter l’envers du décor. Il vaut bien la scène.

    Convoyage Courchevel - Gudauri Reportage photo


    votre commentaire
  •  

    Guide d'héliski

     
     "notre équipe à repris depuis l'hiver 2012  la gestion de la base d'anatolian héliski en Turquie ,  a Ikizdere....Vous pouvez maintenant nous retrouver la-bas tout l'hiver .
    Nous laissons néamoins en place sur notre site les articles écrits du temps ou notre organisation œuvrait dans le Caucase, en Géorgie, en témoignage d'un temps révolu mais qui fut riche d'enseignement.
    Cette article est une interwiew d'Olivier , notre chef de base , qui fut guide avec l'organisation Turkey heliski avant de travailler en Géorgie , puis de revenir en Turquie , pour le compte d'anatolian héliski . "
     
     

    Olivier, avant de développer une base d’héliski dans le Caucase, a travaillé comme guide au sein de l’équipe de Turkeyheliski dans le Kaçkhar.

    Guide d’héliski également à Himachal pendant plusieurs saisons, il à développé pendant plusieurs années son savoir-faire  dans le monde de l’héliski, en travaillant au sein de teams de Guide de Haute Montagne venus de tous les horizons.

     

    Olivier, héliski dans le Caucase ou bien héliski en Turquie ?

     

    Le Caucase, comme le massif du Kaçkhar en Turquie, sont des montagnes dessinées pour la pratique de l’héliski. Proches de la mer, avec des pentes faites pour le ski , leurs proximités avec l’Europe, les rendent très similaires. L’étendue du domaine de Turkey heliski est sensiblement du double de celui d’Héliksir , mais sur plusieurs bases. Les neiges du Caucase sont moins abondantes celles du Kaçkhar, du moins sur la partie géorgiennes du massifs. . Pour l’héliski, il faut des neiges profondes et abondantes, les grands massifs  sont des espaces renommés pour la qualité de leurs enneigement. Turkeyheliski, avec le Kaçkhar et sa proximité avec la mer noire, est  installé sur un très beau terrain et la proximité de la mer noire est un atout "neige " important.

    Turkey heliski à imposé le modèle canadien aux portes de l’Europe, que va-t-il se passer au  Caucase ?

    Héliksir fonctionne sur les mêmes modèles que Turkeyheliski, opération elle-même copier-coller des grandes entreprises canadiennes. 

    Il n’y a  pas 36 façons de faire de l’héliski. Du moins d’en faire sérieusement…

    L’héliski au Canada est une industrie, qui a trente ans d’avance. L’idée est d’offrir à proximité de l’Europe, en Turquie ou dans le Caucase, le sérieux et la rigueur des opérations les plus établis et les plus renommés outre atlantique.

    Au cours des dix dernières années, avec HHS en Himalaya, ou au sein de Turkeyheliski en Turquie, j’ai pu travailler avec des guides du monde entier, et j’ai constaté que de la Nouvelle-Zélande au Canada, les règles de sécurité du monde de L’héliski, sont  les mêmes, du moins au sein des opérations sérieuses.

    C’est cette exigence et ce respect de règles contraignantes qui vont présider au développement de notre activité héliski dans le Caucase.

    Quelles différences alors entre l’héliski dans le Caucase avec Héliksir, et l’héliski dans le Kaçhkar avec Turkeyheliski ?

    Le terrain…L’équipe…L’ambiance…

    Une semaine d’héliski reste une semaine d’héliski. Il y a une part de chance, pour bénéficier des meilleures conditions. C’est pour cela que nous proposons des séjours d’héliski de 7 jours, afin augmenter les probabilités de jours de beau temps.

    La sécurité est la priorité numéro un de l’opération Héliksir dans le Caucase. C’est une exigence que j’ai appris au sein de l’équipe de Turkeyheliski, et nous essayons d’élever le standard à chacune de nos décisions.

    Nous ne pensons pas notre action en termes de concurrence mais plus en niveau d’exigence de la clientèle héliski. Thierry et l’équipe de Turkeyheliski sont de grands professionnels formés à l’école suisse, Héliksir dans le Caucase, c’est un groupe de pilotes et de guides venant de Courchevel.

    La culture change, mais le travail est au service d’une même passion….L’héliski…


    votre commentaire
  • Le Caucase

     

     "Nous laissons en place sur notre site les articles écrits du temps ou notre organisation oeuvrait dans le Caucase, en Géorgie, en témoignage d'un temps révolu mais qui fut riche d'enseignement."
     

     

    Le Caucase est une région d’Eurasie constituée de montagnes qui s’allongent sur 1200 km, allant du détroit de kerch (mer noire) à la péninsule d’Apchéron (mer caspienne).

    heliski-chekget.jpg
     
    le chkhara

    La géographie européenne considère traditionnellement le Caucase comme marquant la séparation entre l’Europe (au nord) et l’Asie (au sud), mais les géorgiens et les arméniens le considère comme entièrement Européen et place la limite de l’Europe sur l’Araxe et la frontière Turque. Si on le considère européen, c’est le massif montagneux le plus élevé d’Europe.

    heliski-elbrouz.jpg
     
    L'Elbrouz

    La chaine, rectiligne, culmine dans sa partie centrale, avec de vastes massifs volcaniques englacés l’Elbrouz (5642 m) en Russie, et le Chkhara (5201 m) et le Kazbek (5047 m) en Géorgie.

    heliski-kazbhegi.jpg
     
    Le kazbhegi

    Alors que le Caucase central est couvert de nombreux glaciers, le Caucase occidental est le domaine de la forêt et le Caucase oriental, plus bas et plus sec, est une région presque désertique.


    votre commentaire
  • Hopital GUDAUSHAURI , Géorgie Caucase

     "La premiére de nos décisions , quand à commencé l'aventure Héliski en Georgie , à été de trouver un partenaire hospitalier pour nos clients. Ce que nous avons fait .

    Maintenant que nous travaillons en TURQUIE , nous avons de même pris contact avec l'hôpital universitaire de Trabzon , et son service de secours , pour valider un plan de secours efficace.

    Nous laissons sur notre site ces articles d'une destinations passé , pour que vous appreciez le souci constant de notre équipe pour assurer votre sécurité "

    Après les formalités  douanières, l’hélicoptères est directement allé validé la DZ de l’hôpital de Gudushauri.

    heliski-gudushauri-web-1.jpg

    Durant  toute la saison  une équipe médicale sera présente à notre base , avec une ambulance. Nous serons donc en mesure de médicaliser les secours depuis l’hôtel et d’intégrer le docteur à notre plan d’intervention.

    En cas de problèmes médicales notre domaine skiable est à vingt minutes de vol de Tbilissi. Et si le mauvais temps nous empêchait  de voler nous serions en mesure d’évacuer au plus vite un blessé vers  l’hôpital par ambulance.

    heliski-gudushauri-cedric.jpg

    L’hôpital  de Gudushauri nous apporte son soutien en nous fournissant le matériel de premier secours ainsi que la formation de notre team à l’usage de celui-ci.

    Nous continuons à travailler sur la sécurité de notre opération, et notre collaboration avec l’hôpital de Tbilissi nous assure une qualité de prestations nouvelles dans le monde de l’héliski.


    votre commentaire