• Le B3 une machine taillé pour l'héliski...

     

    Notre hélicoptére

     

    B3-JPEG.jpg

    Le bureau d’études de l’Aérospatiale chercha au début des années 1970 à  trouver un successeur sur le marché civil à l’alouette, en mettant l’accent sur trois points : le coût d’exploitation, le niveau de bruit et celui des vibrations. Dès sa conception le nouvel hélicoptère fut dessiné pour affronter la concurrence, en particulier le BELL 206. Le résultat fut un appareil très simple, mais très fiable, faisant largement appel aux matériaux composites : tête de rotor Starflex, poutre supportant l’anti-couple bipale en fibre de verre, éléments du fuselage. Sa robustesse et sa fiabilité en font la machine la plus performante et la plus utilisé dans le monde de l'héliski.

     

    Récemment le constructeur a  annoncé qu’à cette date il avait vendu 3 719 Écureuils, ces machines totalisant 15 millions d’heures de vol effectuées par 1531 opérateurs dans 91 pays.

     

    AS.350B3 Écureuil : Version hautes performances de l’Écureuil avec une turbine Turboméca. Le prototype a effectué son premier vol le 3 mars 1997 et les livraisons ont commencé en janvier 1998. Nombre d'opérations héliski tout autour du monde utilisent cet appareil, depuis 10 ans.

     

    Cette dernière version a battu en 2005 un certain nombre de records de vitesse ascensionnelle (3 000 m en 2 min 21 s, 6 000 m en 5 min 6 s et 9 000 m en 9 min 26 s), avant de réussir le plus haut posé du monde au sommet de l'EVEREST  (8848 m) le 14 mai 2005 .Dans l’Himalaya, le Caucase ou le KASHKAR, l'Ecureuil AS.350B3  est la machine la plus adapté à l'héliski.


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :